Bataclan

IMG_3441.JPG

Je parle à un public sans pitié particulière
De l’impossibilité de décrire
Ce qui se tient derrière la porte future.
Dans notre guerre, une poignée de pilules
Tel un chaos d’étoiles arrêtées,
Dans notre guerre, où nous n’avons à faire
Qu’aux courageux ou aux lâches,
Notre guerre aux monuments neufs,
Notre guerre aux bégaiements apeurés,
Quand le front est d’imaginer la victoire,
Puisque l’imagination est une qualité morale.

Crédit image : Anxious eyes par James Stanfield (Poland)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s