La faute

Dj9mi8OX4AIc6G4.jpg-large.jpeg

La faute se résume-t-elle à la vérité
De la maladie et de la honte
Pour les femmes qui arrêtent ;
Ou bien continue-t-elle
Sur les plateformes de la vertu
En fantôme des désirs inassouvis ;
La faute devient-elle un organe
Par lequel s’effectue la respiration
D’un siècle qui croît par interdiction ;
C’est sans imagination qu’on imagine
Qu’elle est une tâche sur la peau,
Une marque sur un passeport,
Le centre d’une cible, alors qu’elle fut
Pour l’adulte gâché l’occasion
De rattraper le temps perdu.

Crédit image : Last tango in Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s