Trois verres vides dans l’ombre du fils

British composer Benjamin Britten (1913 - 1976) in Coventry Cathedral during rehearsals.jpg

Trois verres vides dans l’ombre du fils.
Le premier : extraordinaire échec des choix,
Extraordinaire comme le passé.
Les deux autres bûs sans honte à l’avenir,
Et à la santé des imposteurs. L’héritage est
Une quantité de mouvement. Tu reviendras
Desservir la tablée, tu reviendras ranger
Dans la console obscure, les trois mesures d’ombre
Levées une par une, puis vides, puis bénies.

Crédit image : British composer Benjamin Britten (1913 – 1976) in Coventry Cathedral during rehearsals

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s