Etre sans public

23755322_1523569647730196_4965570844268434551_n.jpg

Je viens mettre une croix blanche à ton mur,
Je viens ouvrir cette porte et revoir tes portraits
Accrochés par nous aux murs qui divisèrent,
Je viens compter mes pas, je viens tirer ces rideaux
Sur le jardin qui fut, sur le ciel lourd qui fut,
Je viens ouvrir ces volets, je viens aérer cette pièce,
Je viens me souvenir de toi, je sais que tu seras là
Comme une respiration, comme une prière,
Je viens me pencher à ta fenêtre, je viens boire à ta nuit,
Je viens compter mes heures, je viens te pleurer sans public.

Crédit image : Frida Kahlo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s