Payer au commun

DLuwQtoU8AAW4Zy.jpg-large.jpeg

Pendant trois jours cette lumière de crépuscule dès l’aube
Avons nous vaqué à nos occupations pendant
Qu’on se battait avec paresse au Nord.
Cette passivité face aux feux de forêt vient
D’une acceptation à grande mesure des écobuages,
Et maintenant il y a sur la ville une couleur orange
Expirée par les incendies qui travaillent aux vignes.
L’air que l’on respire contient des souvenirs
Forts récents de familles remontant jusqu’à la terre
Dès la cinquième génération, par ces généalogies
Où se consument des cartons de disques
Et des diapositives dans le coffre de voitures.
Fallait-il une autre mémoire pour entourer de bras plus aimant
Le combustible de ces vies de fagots, ou bien
Fallait-il s’attendre à payer au commun de cette façon.

Crédit image : LA Times

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s