Voyez comment j’ai levé la main indemne

IMG_2595.JPG

Quel est cet homme échevelé qui s’épuise
Sur trente pieds de dénivelé,
Quel est ce chef d’œuvre d’épicerie fine à s’ouvrir les veines,
Et puis quelles sont ces sommes de conflits
Qui sont une seule et même personne.
Quels sont ces travaux pour lesquels
Je trébuche et glisse dans une flaque de lumière
Ayant reçu une fausse réponse à ma véritable question.
Reconnaissez que nous sommes des marionnettes
Sur nous même muettes et qui disent tout de leur époque
Et de comment elle nous tient. Certains rêvent
D’être celui qui n’avouera rien de son temps ;
Ne lui devant rien d’essentiel et ne lui voulant rien.
Mais il y a eu au bout de mon auriculaire une plaie
Où s’était insérée une écharde. Puis durant le mois
L’infection y fut suivie d’une inflammation blanche
Lentement résorbée en un cal vidé de son intruse.
J’y ai vu l’enfance durant laquelle on laissait
Aller à son terme la maladie. On se moquera de moi ici
Mais peut importe les manières de revenir
Les ganglions du siècle enflent et disparaissent
Sur des pantins. Voyez comment j’ai levé la main indemne
Et pourquoi cet homme, c’est moi.

Crédit image : Orange Mécanique 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s