Cascade

Abbas- -A little girl holds skulls over her eyes-- Mexico City- 1984.jpg

Cette chose sale que je tiens en mon coeur,
Couverte de poussière et de trainées de matière,
Quand je sais combien de choses il faut oublier
Pour s’autoriser la possibilité d’une vie,
Et que la joie soit la mesure de l’honnêteté.

Ah ! les choses que l’on subit, et les choses
Que l’on fait subir à la langue quand
Le premier mensonge est un amour qu’on regrette.
Le deuxième une promesse faite au temps ;
Quand on la tient, alors un scandale et une magie.

J’ai vu une cascade envelopper une pièce
Tandis qu’on évoquait un homme dans sa courbe.
Il y eut plusieurs chemins qui menèrent à la chute
Et plusieurs qui nous en éloignèrent,
Chacun se parcourt vite, chacun se parcourt en riant.

Crédit image : Abbas, « A little girl holds skulls over her eyes », Mexico City, 1984

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s