La loi des suspects

maximilien-de-robespierre-3.jpg

Cette nouvelle Egypte est vaste
dans l’adoption de frontières
auxquelles tous les chemins du choix s’abiment,
y seront réputés suspects
« ceux qui,
soit par leur conduite,
soit par leurs relations,
soit par leurs propos ou leurs écrits,
se sont montrés partisans de la tyrannie
ou du fédéralisme et ennemis de la liberté,
ceux qui ne pourront pas justifier,
de la manière prescrite par le décret du 21 mars dernier,
de leurs moyens d’exister
et de l’acquit de leurs devoirs civiques ;
ceux à qui il a été refusé des certificats de civisme,
les fonctionnaires publics suspendus
ou destitués de leurs fonctions
par la Convention nationale
ou par ses commissaires et non réintégrés,
ceux des ci-devant nobles,
ensemble les maris, femmes,
pères, mères,
fils ou filles,
frères ou sœurs,
et agents d’émigrés,
qui n’ont pas constamment manifesté
leur attachement à la Révolution,
ceux qui ont émigré dans l’intervalle
du 1er Juillet 1789 à la publication du 30 Mars 1792,
quoiqu’ils soient rentrés en France
dans le délai prescrit par ce décret ou précédemment.»

Crédit image : Julien Lasbleiz – Maximilien de Robespierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s