Le masque comme hygiaphone

001-laurent-guerin-theredlist.png

La situation s’est simplifiée
Jusqu’aux gens et
Hormis quelques uns
Je suis certain
De n’en avoir rencontré
Aucun
Car chacun à sa manière
Porte son masque

De celle qui faisait semblant
D’être sure de son coup
Dans son coeur arrivée
Mais qui derrière le loup
Retenait de futures larmes

A d’autres avec lesquelles
J’eu des conversations
Plus franches mais ce fut moi qui
Par cruauté me parais
D’une artificielle apparence

Que de choses il faut maintenant
Oublier pour connaître
Un seul espoir
Je sais
Par exemple depuis
Le décès de ma soeur que même
La mort porte un masque
Jusqu’à empêcher la parole

Il est rare de tenir
Une véritable conversation
Et pour la tenir il faut
Avec grande urgence renoncer
Aux soucis de l’hygiène

Ce fut ma libération récente
Ce fut ma surprise
De comprendre quelle sorte de
Compagnons fraternels m’attendait
Derrière l’hygiaphone

Crédit image : Laurent Guerin, From series « Errances »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s