Collaborateurs

Alec Soth - Prom #1. Cleveland- Ohio- 2012.jpg

Ils sont nombreux, les empêcheurs de jouir en rond, car j’appelle idéologue un empêcheur de jouir en rond. J’ai un peu oublié les textes plus récents sur le biopolitique, mais cette idée de controller l’appétit pour la joie, dans ce qu’il a de plus libérateur comme de plus funeste, a toujours été au centre de ce qui fait le pouvoir.

Les clercs dont l’objet principal est de maîtriser, au choix, le jeu, la sexualité, les comportements « déviants », me semblent être animés au premier chef par la peur de la mort. Et celui qui s’accroche à l’invisible divin, ou se soumet à un quelconque texte politique, en vérité cherche à attraper par la manche l’éternité qui lui fait défaut.

La prochaine fois que quelqu’un vous expliquera qu’il serait nécessaire pour des raisons ineffables de séparer par exemple les hommes des femmes, ou pire, de retrancher les femmes de la sphère publique, dites vous que vous avez à faire à quelqu’un de craintif qui croit pouvoir pactiser avec un destin commun.

La jouissance est très précisément une acceptation du présent comme lieu de réalisation, son inverse hyperbolique est donc la mort. Et il se produit cet étrange commerce entre nos frères vivants et l’idée qu’il se font de cette disparition : par leur opposition à la jouissance, s’imaginent-ils négocier avec les représentations du néant. Ce sont des collaborateurs du vide.

Crédit image : Alec Soth – Prom #1. Cleveland, Ohio, 2012

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s