La Seine

frankreich_rouen_bruecken.jpg

La Seine coule à Langres mais
Déjà sa source appartient à la ville,
La Seine se mêle à l’Yonne et prête son nom,
En fait, elle usurpe et se masque.

A Paris elle retrouve le droit de sa naissance,
N’en déplaise aux éternelles héroïnes, il est
Certaines choses qui coulent
Et ne flottent.

La Seine coule à Rouen et s’élargit
En amont de Troyes,
A partir de cette ville, elle est en sourdine
Une nostalgie de l’océan.

Car la marée se fait sentir sur des centaines de kilomètres
Depuis le Havre qui connait
Sous certaines conditions – cela se voit mieux à Ouistreham –
Le phénomène de tenue du plein.

Dans l’estuaire, elle cesse d’appartenir à quiconque
Et la Seine comme une métaphore
Mêlée de onze naissances,
S’engage avec espoir dans l’engrenage du ciel.

Crédit image : Ville de Rouen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s