La beauté est un estuaire 

IMG_1695.jpg

Dans le torrent terrible de mots déchainés
De l’époque bavarde et des autres qui la suivent
Nous verrons sans crier gare, passer,
Un texte différent qui ne sera ni la relève d’une religion,
Ni le contenu d’une science mais plutôt le récit
D’un effort physique comme celui
D’un coureur de fond au bout de ses possibilités,
Ou, à l’opposé, la réponse à une promesse ancienne
Sous la forme d’une histoire d’amour et de misère.
Esmé, la beauté est un estuaire.

Crédit image : Olivier Saint-Hilaire / Haytam-REA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s