Kaddish incrédule

004-albarran-cabrera-theredlist.png

Le corps dévoré de ma soeur repose au cimetière d’appoint d’une ville anonyme. Et par les missives lointaines ma tribu attentive rappelle à chaque tour ce qui fait la décence des hommes. Ainsi s’achève au parc bruissant de prières ce lent jacques-à-dit macabre.

J’ai prétendu que la beauté procède du refus, et sans doute le fait elle, par l’espoir tétu comme d’une plante rudérale. Mais il faut aussi parler des acquiescements d’une claque en larmes, certaines défaites fournissent une définition valant résilience.

Refuser l’évidence ne consiste pas à endosser une idéologie du refus. D’autres viendront après nous alors autant ne pas faire d’un désastre intime la créance d’un desespoir public. Pour peu que vous soyez malchanceux, le prix d’accepter la mort d’autrui sera égal à celui du spectacle de son agonie.

Le corps dévoré de ma soeur est plus ancien que celui des prêtres d’Israel. Asseyez vous le temps que dure ce mensonge, et que chacun cesse de prétendre qu’elle est en voyage vers un dieu indifférent. Vous savez qui est cette héroïne. Ecoutez la, car il est si facile d’oublier combien nous habitons.

Ma très chère, ma navigatrice, « mon amie, ma soeur », approche toi du pays et que s’ouvrent les châles de Jérusalem. Il y aura de notre fait une brèche à ta taille dans l’autre monde, où tu seras accueillie quand tes hommes seront à la veillée.

L’impossibilité de juger la place d’autrui n’a pas disparu et j’aurais aimé m’interroger en d’autres circonstances. Les sujets étroits et simples demanderont s’ils méritent leur condition mais nous nous interrogerons autrement puisqu’il s’agit de rester souverainement roi, lorsque l’on ne mérite rien de ce qui nous arrive.

Crédit image : Albarran Cabrera

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s