La haine est un a posteriori  

12118807_909806145776220_4705047256270829342_n.jpg

Si le sacrifice était parfait,
Il n’y aurait pas de résidu,
Nous ne raconterions aucune histoire.

Ce désir d’effacer les traces,
Est la grande énigme de la haine
Qui est tout entière un a posteriori.

Dans les périodes calmes,
On s’amuse, on se révolte ;
La surveillance est prévisible.

Quand l’occasion est donnée,
Il me semble qu’il est de notre devoir
De casser ce genre de jouets.

Crédit image : Susie smoking by Nick Knight

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s