Abandon

ShowImage.ashx

Abandon qui m’a donné la peste quand j’étais étourdi
Dans les tours de mon dernier emploi
A ces femmes j’ai offert des fusils, elles partirent les premières
Mais en vérité, il n’y avait rien derrière nos contrats.
On a exigé leurs papiers d’identité quand elles passaient
En règle dans les plus larges artères,
Et j’ai avoué que j’avais armé ces amazones.
Je suis toujours au même endroit dans une prison qui se réduit
Et ce n’est pas du fait de l’ennemie, ma maladie est comme
Le temps irrémédiable mais je suis aussi tenu par les cavalières
Dont j’ai perdu la trace. Et quand ma guérilla atteindra un oasis,

De lourdes portes s’ouvriront assez large pour franchir le désert.

Crédit image : guerrière Kurde combattant ISIS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s