Que ma joie demeure

IMG_0820

J’aime lire Albert Camus pour les mêmes raisons qui me poussent à apprécier la justesse d’une voix, parce que j’y retrouve cette grâce qu’en musique on nomme oreille absolue.

Chaque page est une leçon du maître et il suffit souvent de faire à l’imitation pour y trouver une réponse aux problèmes qui se posent.

J’ai dit à l’imitation mais le terme est impropre et paraît indiquer une servilité ; j’aurais dû ajouter le mot d’exigence : la demande formulée par Camus ne peut se résoudre par le simple mimétisme, il y faut aussi user d’une sorte d’inquiétude.

A cet égard d’ailleurs j’ai fini par considérer avec un peu de recul l’école assez Française qui confond l’inquiétude avec le doute hyperbolique.

Nous sommes Cartésiens, c’est acquis. Mais cette invention héroïque de l’entendement – qui devrait toujours sonner comme une révolte de la pensée contre le sort -, s’est trouvée manipulée par des rentiers de l’intellect, ceux dont l’ouvrage principal est de s’ériger contre la construction au simple motif qu’elle existe.

J’y range une partie de la sociologie dont je crois que dans le combat entre l’homme et le monde, elle a choisi le monde, pour citer imparfaitement Franz Kafka. Je demande à voir la forme de pensée qui s’élaborera à partir de l’utilisation intensive des données.

Mais peut-être ont-ils raison ces lecteurs de cartes et de corrélations, et ce que nous ressentons n’est-il qu’une manifestation élaborée de la rareté, de la biologie ou de la physique.

Cependant la sophistication de notre état ouvre plus qu’une introspection où tout fini par se valoir : il y a me semble-t-il dans cette ambition d’Albert Camus de « sonner juste », une jubilation que l’on ne retrouve pas chez les nouveaux boutiquiers du cogito. Et après tout voilà la distinction la plus claire dans le champ de l’intelligence, celle qui veut que vous soyez d’un coté ou de l’autre de la joie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s