La vieille du BDS

pNLPdh2
D’une laideur à déguiser les momies
Une femme d’un certain âge qui porte
Une robe à fleurs démentie par la gravité.
Ca sent le chien un peu
Et elle a un truc dans les tuyaux,
C’est sa mort lente. En attendant
Elle fait du bruit : elle y a droit.
Les hommes, même les femmes,
Sont des manutentionnaires, voilà tout.
Ils déplacent des idées trop lourdes pour eux
En soufflant, le pantalon qui se prend
Dans le pli du ventre blême,
Et quand ils se baissent,
C’est l’apocalypse par derrière.
Ils sont moches, ils sont sales,
Ils sont politiques.
Ici elle cassait des bouches,
Là ça partait en saccage,
Et elle ne voulait pas payer
Pour les oranges et les fraises
Au motif que ça venait d’ailleurs.
Mais quand ce sera la révolution des
Sans – syntaxe,
Elle fera comme tout le monde.
Et on dira aux idiots comme Jouhandeau :
« Rentrez chez vous, dans dix ans

Vous serez tous notaires ».

Crédit image : we took my Grandma to Hawaii for the first time

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s