La porte ouverte

IMG_0640

J’aime l’idée de l’école buissonnière
Dont l’adjectif est à lui seul une couleur.
C’est moi donc le trop ténu belluaire

Dans la cage aux lions, le Pierrot lunaire.

Elle eut peur que je ne tombe,
Et je dînais avec l’écuyère
Pour un jeu de mot, une prière

Dite à voix rauque et en trombe.

Ah, vous ne fûtes jamais celle que je croyais.
Et j’ai vu certaines polices à l’oeuvre,
Qui ne voulaient d’autre preuve

Que de me renvoyer dans ma cité.

Qui a dit « la vie ne vaut pas son mensonge »
Rendait aussi la monnaie dans l’échange :
Une pauvre bête, son collier dans la sciure.

Ne rien faire, ne dire rien, voilà qui est sûr.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s