​Un jeu de triomphe

Andrew Wyeth- -Wind From The Sea-- 1947.jpg

Le père se doit d’offrir
Quelque chose d’indispensable

Qui ne puisse être résolu
Au premier coup d’oeil.

Et lorsqu’il s’agit d’apprendre,
Dans la solitude de son père, il faut

Emprunter au lendemain
Le bonheur et la fortune.

L’éducation fait partie
De ces jeux de triomphe

Où le joueur attentif est
L’unique enjeu.

Crédit image : Andrew Wyeth, « Wind From The Sea », 1947

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s